Square Tube

Le dispositif « Square Tube » est une nouvelle façon d’assembler les tubes électroniques pour amplifier un signal audio.

Le « Square Tube » est le fruit d’une longue maturation. Les tubes – technologie ancienne – sont utilisés de façon totalement moderne. Quatre tubes sont utilisés pour faire un seul étage d’amplification, d’où le nom ! Alimenté avec deux tensions, l’une positive et l’autre négative, le Square Tube « sort » un signal symétrique par rapport à la référence (la masse). C’est-à-dire que ce signal va alternativement dans le domaine des tensions positives (pour pousser la membrane du haut-parleur) et dans la zone des tensions négatives (pour tirer la membrane). Cette capacité inédite avec des tubes à vide rend ce schéma particulièrement adapté à la conception d’étages d’amplification audio.

Gamme KORA

« Square Tube » est une marque déposée.

banner background

Dans votre Kora, le Square Tube assure toutes les fonctions d’amplifications.

Si le Square Tube est utilisé dans un amplificateur de puissance, en sortie des tubes, le signal est identique à celui qui est présenté aux enceintes. Des transistors de puissance complémentaires, audio et hyper-linéaires, vont donner le courant demandé par les enceintes, mais sans intervenir dans l’amplification du message. Nous sommes bien en présence d’un amplificateur à tubes.

Le fonctionnement du Square Tube est très sophistiqué. Des informations plus détaillées sont fournies dans le document «  informations techniques » que vous pouvez télécharger ici.

Kora

Pourquoi le Square Tube présente-t-il cet ensemble de qualités auditives habituellement incompatibles ?

> Le Square Tube est un amplificateur à tubes. Les tubes amplifient peu, mais bien. Ils sont en général plus linéaires que des transistors. Pour compenser leur faible gain, le Square Tube en utilise 4 pour un seul étage. De ce fait, le taux de distorsion obtenu est plus bas qu’avec un montage traditionnel.

> Le Square Tube est alimenté par deux hautes tensions, de l’ordre 2 x 250 V. Ces tensions d’alimentation sont très supérieures aux besoins du signal « audio ». Nous utilisons seulement quelques pourcents des tensions présentes. Peut-être 20 % dans un amplificateur à son maximum. Autrement dit : le Square Tube est toujours dans « sa zone de confort », jamais exploité près de ses limites.

> Dernière remarque : un amplificateur Kora conçu autour du Square Tube n’est pas un amplificateur hybride avec des transistors précédés par des tubes mais bien un amplificateur à tubes assisté par des transistors. Cette structure permet de conserver les qualités des tubes et de s’abstraire des limitations en courant des tubes de puissance. On évite également le recours au transformateur de sortie, avec ses rotations de phase…

banner background

Quelle écoute en résulte-t-il ?

La neutralité du circuit « débarrasse » les signaux de micro-distorsions, donnant une écoute beaucoup plus naturelle. Une voix « à capella » semble surgir du néant, parfois. L’absence de brillance artificielle révèle nombre de détails, d’où cette impression de précision du message. Le grand respect de la phase va apporter une grande précision spatiale sur la localisation de chaque instrument. Le message apparait comme nettoyé. Le résultat est surtout « frappant » dans la reproduction des grandes masses orchestrales : tous les instruments sont présents, à leur place, et ils peuvent être individuellement suivis sans difficulté. Dans les amplificateurs de puissance, les transistors « assistants » sont sans limitation de courant, votre amplificateur gagne en tenue des haut-parleurs, ce qui explique la dynamique sans limites et le grave présent mais toujours sans emphase. Comme tous les amplificateurs à tubes, on ne ressent jamais l’impression d’écrêtage.

Dois-je en parler ? Toutes les qualités du Square Tube ont une contre partie, hélas !
Le Square Tube va révéler crûment le strict contenu du signal. Livré sans les fioritures liées à la distorsion,
certains contenus peuvent manquer un peu d’intérêt ! Désolé, il faut requalifier sa discothèque !