<< Retour

Pierre Fontaine

VUMETRE #38

JANVIER 2022

Ampli­ficateur de puissance : KORA TA480

Après avoir testé le plus petit intégré de la marque il y a quatre ans, nous découvrons son plus gros ampli­ficateur de puissance. Ce grand écart nous enseigne en tous les cas une chose : Kora maintient un niveau de qualité et de créativité constant tout au long de sa gamme. Le TA480 est un valeureux bloc de puissance qui n’a rien à envier aux plus belles machines de la production internationale.

Le point commun entre toutes les électroniques Kora réside dans le circuit Square Tube, une technologie propriétaire développée par Bruno Vander Elst, dirigeant de la société. Si, sur le papier, le principe semble tout à fait simple (et hyper judicieux), sa mise en œuvre l’est infiniment moins. D’ailleurs, aucune autre marque n’a osé s’y confronter… Le Square Tube est un circuit d’amplificateur opérationnel à tubes dont le nom technique est Vacuum Tube DC Operational Amplifier pour « ampli op à tubes qui passe le courant continu».

 

BANC D’ESSAI

Les quatre tubes en question sont des doubles triodes de la famille des ECC, précisément des ECC82 et des ECC83, polarisées en pure classe A avec, par conséquent, un point de fonctionnement placé en plein milieu de la droite de charge. Ce point de fonctionnement est im­posé par source de courant sur les deux triodes ECC83 d’entrée en étage différentiel et par tension de référence pour les deux triodes ECC82 de sortie afin de garantir une durée de vie maximale. Le chauffage de ces tubes est régulé, en courant continu et référencé à la masse pour les ECC83, mais alternatif et flottant pour les ECC82. Ils composent un étage d’amplification en tension dont le gain dynamique est extrêmement élevé d’une part, et dont la sortie attaque un étage push-pull à transistors de puissance complémentaires d’origine Motorola polari­sés en classe AB d’autre part. Cet étage de sortie travaille ainsi en suiveur, sans gain et en très basse impédance, ce qui garantit une très grande stabilité de fonctionne­ment, y compris sur des charges complexes. Il remplace en quelque sorte le transformateur de sortie d’un ampli­ficateur entièrement à tubes sans les inconvénients tech­niques habituels comme les problèmes de déphasage dans le grave et dans [‘aigu, le mauvais couplage dans le grave et les limitations en courant.

Résumons-nous : le Square Tube assure les fonctions d’amplification et de contrôle du signal audio, les transistors de sortie adaptent la demande en courant vers les enceintes, ils « transforment » en courant ce que les tubes amplifient en tension. D’une certaine manière, on est proche de certains circuits hybrides classe A/D. Suivez notre regard…

Le TA480 est l’amplificateur de puissance stéréo le plus ambitieux de Kora. Dérivé du modèle intégré TB400, il voit sa puissance portée à 240 W par canal sous 8 ohms. Avec la série TA, Kora a initié une technologie qui apporte un réel renouveau dans la manière dont fonctionne un amplificateur. Cette conception révolu­tionnaire permet de marier le meilleur du tube et les qualités du transistor, bien mieux que ne le ferait un amplificateur hybride. Ce schéma sophistiqué permet d’alimenter les tubes de +300 à -200 V, contrairement aux autres amplificateurs du marché qui alimentent leurs tubes uniquement sur des valeurs positives. Par conséquent, les haut-parleurs des enceintes sont pous­sés mais également tirés, contrairement aux autres amplificateurs qui ne font que pousser les membranes. Cela permet d’obtenir un niveau de maîtrise inédit des haut-parleurs, qui se traduit en une articulation et un niveau de détails supérieurs, une distorsion exception­nellement basse et un grave d’une lisibilité inédite.

À l’intérieur, la structure est parfaitement symétrique autour d’un copieux transformateur torique en posi­tion centrale. Les dissipateurs thermiques que l’on voit sur les flancs accueillent les différents push-pull de transistors de puissance. Les deux banques de conden­sateurs jouxtent les radiateurs.

La façade bi-matière comprend sur sa partie supérieure une plaque en plexiglas fumé qui laisse entrevoir les quatre tubes lorsqu’ils sont allumés. L’afficheur ma­triciel renseigne l’utilisateur sur le niveau de gain réglable et le type d’entrée (RCA ou XLR). L’unique bouton multifonction permet d’accéder à tous les pa­ramètres de l’ amplificateur et de gérer les entrées. Mais certaines opérations sont accessibles via la télécom­mande fournie avec l’appareil.

Le TA480 dispose de deux entrées stéréo distinctes. L’entrée 1 de type asymétrique est équipée de deux prises coaxiales RCA. L’impédance d’entrée est de 10 kilo-ohms. L’entrée 2 de type symétrique est assurée par deux prises XLR. L’impédance d’entrée de chaque polarité est de 20 kilos-ohms. La sélection de l’entrée se fait par l’intermédiaire du bouton situé en façade. Une pression permet de sélectionner le mode SETUP le choix de l’entrée est alors possible. Les sorties haut-parleurs se font par l’intermédiaire de deux paires de bornes vissantes.

 

L’INSTALLATION

Malgré les apparences, le TA480 n’a pas de réglage de volume. Il nécessite l’emploi d’un préamplificateur. Il va délivrer sa puissance totale nominale lorsque le préamplificateur fournira un signal de l’ordre de 500 mV. Cette valeur est le minimum nécessaire pour obtenir la puissance nominale en sortie sur les haut-parleurs. Pour ne pas saturer l’entrée de l’am­plificateur, il dispose d’un atténuateur. Autrement dit, un réducteur du signal d’entrée. Cet atténuateur est ajustable de O dB à -40 dB par pas de 1 dB. Cette at­ténuation est ajustable par simple rotation du bouton situé en façade. La télécommande Kora est sans effet sur ce réglage. Après une temporisation de 30 secondes à l’allumage pour faire chauffer les tubes, le TA480 est prêt. Aucune limite en termes de choix d’enceintes acoustiques ne nous est apparue. Nous vous incitons à faire un petit test auditif de la bonne phase secteur.

 

LE SON

Avant même de le voir, on reconnaît très souvent un gros ampli au son qu’il produit. Pas par la façon dont il fabrique le son, ni sa personnalité, mais par l’ampleur avec laquelle il le propulse dans votre environnement, l’impose dans votre intérieur. Un gros ampli est sou­vent la garantie d’une présence sonore hors du com­mun. C’est pour cela qu’on les aime, et c’est la raison pour laquelle, bien souvent, on les achète. Les amateurs d’automobiles savent parfaitement qu’au-dessus de six cylindres, c’est toujours mieux… On a beau retourner cette équation dans tous les sens, rien ne vaut un gros moteur ! Il en va des amplis comme des autos… Et avec le Kora TA480, il n’y a pas d’ambiguïté… Pa­radoxalement, il « sonne plus gros » que son volume perçu, car il n’est pas particulièrement imposant par rapport à la moyenne des blocs de puissance. En re­vanche, il assume tranquillement ses presque 30 kg. Et sa motorisation est totalement disruptive. Ni tube, ni transistor, ni hybride, elle n’appartient qu’à lui… Ce préambule a pour but de vous mettre dans l’ambiance. Le Kora TA480 n’est pas un ampli classique. Il possède une personnalité à part qui s’attache à proposer sa propre version de la neutralité. Une neutralité joyeuse, dense, très structurée. Nous le savons bien, nous autres audiophiles, la neutralité absolue est une chimère. Nous avons tous notre système de représentation, et nous cherchons tous le matériel qui va combler nos attentes. Le Kora TA480 est l’ampli rêvé du mélomane « jouisseur ». Il offre en effet une vision très excitante de la reproduction sonore. D’abord, parce qu’elle est très physique. Cet ampli est puissant, cela s’entend tout de suite. Il déploie une énergie considérable avec beau­coup de contrôle. En compagnie de toutes les enceintes avec lesquelles nous l’avons associé, le Kora TA480 a fait son office sans jamais se voir opposer la moindre résistance. Les 240 W annoncés sont bien là, le doute n’est pas permis. Même en écoute « sportive » sur des périodes prolongées, il est à l’aise et soutient tous les rythmes sans broncher, même trois heures d’orchestre symphonique à haut niveau. Un célèbre marchand de pneumatiques a un jour dit que sans maîtrise, la puissance ne servait à rien. C’est tout à fait exact, et le Kora TA480 a fait sienne cette maxime. Il délivre en effet une puissance importante avec une précision remarquable. Malgré le côté musculeux qu’il peut parfois conférer à l’écoute, on observe une limpidité permanente qui permet de considérer toutes les lignes mélodiques de façon individuelle avec une grande ai­sance. Idem pour la scène sonore qui se déguste dans sa globalité, mais s’apprécie enrichie d’une multitude de composantes qui s’agrègent et rendent le panora­ma foisonnant. Le Kora TA480 est fougueux, précis, ultra dynamique, mais se refuse totalement aux effets de style un peu faciles. Malgré tout, c’est un appareil sophistiqué qui propose une écoute élégante. Lorsque nous évoquons la jouissance que nous pouvons res­sentir dans la manière avec laquelle il reproduit le message sonore, cela nous fait penser inévitablement à une très belle bouteille de vin que l’on aurait l’im­possibilité de ne pas finir lorsqu’elle a été ouverte. Voi­là en quoi l’écoute du Kora TA480 est très sensuelle. Elle nous convainc très vite que la reproduction est soignée et naturelle, mais elle nous fait aussi très vite comprendre qu’au-delà de la perfection formelle, l’auditeur recherche avant tout le plaisir. Et c’est de cela qu’il est question ici.

 

NOTRE CONCLUSION

Il y a environ quatre ans, nous avions craqué pour le «petit» intégré TB140 que nous continuons à appré­cier au quotidien sans nous lasser. Au vu de la quantité d’appareils que nous testons, c’est une grande quali­té qu’il faut souligner. Avec ce (très) grand frère, la notion de plaisir est décuplée. Le Kora TA480 est un amplificateur délectable. Sa technologie totalement originale et pertinente lui assure une reproduction so­nore avant tout très naturelle, procurant un maximum de sensations tout en respectant parfaitement les codes de l’amplification haut de gamme. C’est avec une im­mense satisfaction que nous testons une grosse électro­nique française qui n’a strictement rien à envier aux mastodontes d’ outre-Atlantique. Nous recommandons chaleureusement cet amplificateur à tous les audio­philes dont le budget correspond.

article image
article image
article image

Autres articles

Un rayon de soleil pour votre journée musicale

« Le grain du TB-140 est extrêmement fin. Il est capable d’un niveau de délicatesse surprenant, ce qui rend l’écoute très addictive. »

DIPTYQUE & KORA : ENCEINTES ET AMPLIFICATEURS FRANÇAIS CHEZ DA CAPO HIGH END AUDIO

« Les deux marques apportent d’excellentes propriétés et il semble que l’on puisse obtenir d’excellents résultats à chaque fois. »

ON OFF: essai du TB200

« Nous obtenons de très bonnes sensations de ce test, les Kora apportent de nouvelles idées et leur son rencontre cet hybride idéal de la beauté des tubes avec la force des transistors. »